Séries & Actualités sur Serieslive: series, épisodes, people, films, tv

Doublage de Desperate Housewives : interview de Blanche Ravalec (2/2)

LuK, le 13/12/2005 à 00h00

Interview de Blanche Ravalec

Blanche Ravalec est une comédienne de doublage que l'on entend très régulièrement à la télévision depuis plusieurs années, dans de nombreux personnages de guests, mais aussi dans des rôles plus récurrents. A l'occasion de son rôle dans Desperate Housewives, elle a accepté de répondre à quelques questions afin de nous raconter son parcours en tant que comédienne de doublage bien sûr, mais également en tant que comédienne en général. Voici la seconde partie de l'interview.

Desperate Housewives --> Bree Van De Kamp
Friends --> Emily
Sabrina, l'apprentie sorcière --> Zelda Spellman
Melrose Place --> Kimberly Shaw
Nip/Tuck --> Megan O'Hara
Poltergeist, les aventuriers du surnaturel --> Rachel Corrigan
La guerre des Stevens --> Eileen Stevens


Parlons de Bree Van de Kamp, votre dernier rôle important. Depuis combien de temps suivez-vous Marcia Cross ?

 

 

Depuis Melrose Place, ça fait une dizaine d'années. Je commence à très bien la connaître, c'est comme ma soeur rires. J'aime beaucoup cette actrice, je trouve qu'elle a un jeu très intelligent, très subtil. C'est quelqu'un de très intéressant à doubler car elle a dans le regard, dans les expressions et dans les gestes des choses à faire passer qui ne sont pas obligatoirement exprimées par des mots. Il faut arriver à les retransmettre comme elle, sauf qu'on n'a pas le visage et le corps pour s'exprimer, donc c'est très important d'être bien fidèle à ce qu'elle fait pour être sûr de bien faire passer tout le subtext qu'elle fait elle-même passer.

 

 


En plus on peut dire que Bree est un personnage assez rigide, parfois taciturne.

 

 


Rien n'est fait gratuitement, chaque mot qu'elle prononce, chaque geste qu'elle fait a sa raison d'être. Tout est chargé, en fait. C'est un personnage fascinant à doubler car il faut observer tout ce qu'elle fait, rien n'est anodin. En plus il y a la façade, ce qu'elle doit laisser paraître, et tout ce qui ne regarde pas les autres. On a l'impression qu'elle est glaciale, mais en fait elle ne l'est pas. Ce n'est qu'une apparence, d'ailleurs ça remonte à l'enfance, elle voulait tellement plaire à son père et avait le sentiment qu'elle n'arrivait jamais à plaire à personne que cela a influé sur son comportement d'adulte, d'où l'intérêt du personnage.

 

 


Y-a-t-il une différence de registre entre son rôle dans Desperate Housewives ?

 

 


Oui, parce que dans Melrose Place elle jouait le rôle d'une schizophrène complètement dingue, alors que là elle joue le rôle d'une névrosée, ce n'est pas pareil. Elle a des comportements qui s'expliquent, des comportements touchants qui peuvent horripiler. Ce n'est qu'une névrosée, ce n'est pas une malade qui a des comportements incontrôlés.

 

 


Où en êtes-vous dans le doublage de la série ? Combien de temps cela a-t-il pris ?

 

On a déjà doublé toute la saison 1, et on va enregistrer la suite, bientôt. C'était étalé dans le temps, sur six mois. Mais on ne doublait pas tous les jours, les épisodes ne sont pas tous livrés en même temps.

 

 


Est-ce que vous avez vraiment eu l'occasion de saisir tout ce qu'il se passait en doublant, où est-ce que vous avez vraiment découvert la série en la regardant chez vous ?

 

 


C'est vraiment en la regardant chez moi que j'ai vraiment pu apprécier la série, j'ai découvert plein de choses. Mais il doit quand même y avoir une logique dans ce qu'on fait en tant que comédien de doublage, le directeur de plateau est là pour nous expliquer les enchaînements. Les détails comme ce qu'il se passe dans la famille voisine, dans la mesure où l'on n'est pas impliqué ne change rien à ce que l'on fait dans nos scènes, ce qui est important c'est de connaître l'histoire, les événements, de savoir dans quelle humeur tout cela évolue, le fait que l'on ne connaisse pas les détails ne gêne en rien la qualité du travail que l'on fait.

 

 


Est-ce que le fait que ce soit une série aussi exposée, une série "événement" vous stresse un peu plus que de doubler une série moins notable ?

 

 


Non non, il n'y a pas de différence. Je mets autant d'application dans tout ce que je double, la qualité de travail est la même partout. Les directeurs de plateaux ont les mêmes exigences, après c'est une question d'individu, certains sont moins exigeants que d'autres quel que soit le produit, ce n'est pas une question de chaîne ou d'horaire. Nous n'avons pas d'instructions spécifiques selon les séries.

 

 


Edwige lemoine avait pourtant évoqué le fait que concernant les films, les comédiens avaient plus de temps pour doubler, droit à davantage d'essais... Par exemple pour la saison 3 de Smallville, il leur était arrivé de doubler en catastrophe le jeudi alors que l'épisode passait le samedi soir dans la Trilogie, même si la qualité du doublage n'était en rien altérée.

 

 


Il peut y avoir des cas exceptionnels, des urgences. Mais même en cas d'urgence on prend le temps qu'il faut pour, si on doit travailler très tard on travaillera très tard, hors de question de bâcler. Puis quelquefois il peut y avoir des incidents techniques. C'est un métier où il faut savoir être souple, c'est comme au théâtre, on répète on répète... Il n'y a pas vraiment d'horaires. Ca serait ahurissant qu'il y ait une différence de qualité, et puis de toute façon une série peut passer à 14 heures sur telle chaîne, puis en prime-time dans un autre pays... Qu'est-ce que ? Euh je crois que c'est parti par là. un serveur vient de jeter sur nous une p(..)

 

 


Qu'est-ce que vous préférez dans le métier de comédienne de doublage, qu'est-ce qui fait que vous aimez particulièrement cet exercice ?

 

 


Je considère que ce métier est une chance extraordinaire pour un comédien : c'est de la formation permanente payée. C'est extraordinaire ! C'est un métier dans lequel on travaille régulièrement sa diction, où l'on s'entraîne régulièrement à exprimer ses émotions et ses sentiments, et à en trouver d'autres ! Moi je trouve que cela m'a fait faire énormément de progrès en tant que comédienne de tournage, parce qu'à force de doubler les gens, quelquefois quand on voit un personnage exprimer une émotion dans une situation donnée, par exemple on se dit "tiens, moi c'est pas comme ça que je l'aurais joué". Mais dans le doublage, on ne me demande pas mon avis, je suis tenue de faire ce qu'elle a fait. Et je me suis rendu compte, qu'en m'imposant -c'est de l'éthique, de la loyauté que de respecter le travail de l'autre- le fait d'être sincère avec les émotions qu'elle a exprimées, je me rends compte que finalement, il y a des résonnances chez moi ; elle m'aide à découvrir chez moi d'autres formes d'expression de mes émotions que je ne soupçonnais pas, c'est formidable ! Des tas de choses sont arrivées par le doublage, et je trouve ça génial, c'est un entraînement formidable, c'est une formation permanente ! J'adore ça !

 

 


Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui veut se lancer dans le doublage ?

 

 


La première chose à faire, c'est de prendre des cours de théâtre : pour la diction, l'expression. Deuxièmement, il est important de savoir placer sa voix, et surtout de prendre conscience de son corps, pouvoir vivre son corps. C'est pour ça que je ne comprends pas que des gens restent rigides à la barre, comment ils arrivent à jouer la comédie ainsi. Le corps fait partie de l'expression du comédien. Pour ce qui est du doublage qui est une partie du métier avec ses spécificités techniques, c'est vrai qu'il est difficile d'arriver à maîtriser à la fois la technique et la comédie, ça s'acquiert. Il existe des stages de doublage pour les comédiens, mais il faut surtout venir assister aux enregistrements. Il faut venir longtemps, et souvent. Moi avant de commencer je suis venue assister pendant un an pratiquement, trois fois par semaine. Et j'ai regardé les autres travailler, parce que regarder les autres ça apprend beaucoup. On voit les autres se tromper ; au début on ne voit pas trop où est la difficulté, puis on comprend les difficultés. Et comme les directeurs de plateaux font leurs remarques, on voit quelles sont les indications qui sont données, on voit le résultat qui est obtenu, et c'est comme ça qu'on apprend ! Il faut regarder ceux qui se trompent comme ceux qui font très bien leur travail, puis il faut faire des essais, aussi.

 

 


Au bout de combien de temps peut-on demander à passer des essais ?

 

 

On m'a fait faire des essais au bout de... Je ne sais pas... 6 ou 7 mois ? Un jour je suis allé voir le directeur et je lui ai dit "je me sens prête, est-ce que je peux essayer ?" S'ils ont le temps ils acceptent, il y a des programmes qui sont plus ou moins chargés, parfois ils finissent plus tôt. Mais en principe ils sont toujours bienveillants, ils sont toujours ravis d'avoir de nouvelles voix.

 

 


Comment faire pour assister à des séances de doublage ?

 

 


Chez Dubbing Brothers, il faut se rendre à la réception et demander si c'est possible. Sinon à la S.O.F.I., il faut appeler le bureau et demander si on peut assister, et ils vous disent où aller et à quelle heure. les studios ne sont pas centralisés, con(..)

 

 


Où est-ce qu'on va pouvoir vous entendre/voir prochainement ?

 

 


Alors, j'attends deux réponses importantes pour le cinéma dans deux rôles complètement opposés, l'un dans une comédie burlesque, et l'autre dans un film fantastique, je ne peux pas en dire plus ! La réponse est imminente. Ce sont de très beaux rôles, des rôles principaux.
Pour le doublage, eh bien nous allons bientôt poursuivre avec la saison 2 de Desperate Housewives, puis j'attends également une réponse importante pour un rôle principal dans une série policière américaine. Je ne dis rien d'autre ! rires J'aurai la réponse le 24(1) octobre, NDLR, ça m'a l'air absolument superbe...

 

 



(1) Il s'agit du rôle de Brenda Leigh Johnson dans The Closer. Blanche Ravalec n'a finalement pas obtenu ce rôle.

 

En Savoir plus 

Commentaires 

Votre réaction
Se connecter pour réagir 
 
 
 

    Fil RSS - Signaler une erreur - Mentions légales - Annonceur - Partenariat - Contact - L'équipe du site -


    Find us on Google+ - Bande-annonce par filmtrailer.com

    Copyright © 2002-2014 serieslive.com Tous droits réservés